•  
    DSC_2657
    IMG_0003
    M1
    M3
    M4
    SG
    1/6 
    start stop bwd fwd

          Bienvenue sur le  nouveau portail      du  ministère de l’éducation nationale

         Chers parents d’élèves, enseignants, chers élèves et partenaires sociaux, techniques et financiers de l’Education, ce présent portail, rénové avec les outils de dernière génération, est le vôtre. 

      

     

    Lire la suite ...

 Réunion préparatoire du BAC 2016

Dans le cadre des préparatifs des examens du BAC, le Ministre de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle, M. Moustapha Mohamed Mahamoud, a dirigé ce jeudi 26 mai 2016, les travaux d’une réunion avec l’ensemble des proviseurs des différents lycées du pays. Plusieurs cadres et responsables du département ont pris part aux travaux de la réunion.

 L’occasion pour le ministre et ses collaborateurs de revoir le dispositif de préparation, l’organisation matérielle et le suivi et l’accompagnement de cet examen de fin d’année dans l’enseignement secondaire qui se dérouleront sur l’ensemble du territoire national. 

Le ministre a mis l’accent sur l’importance de cette échéance et par ailleurs rappelé les consignes et les directives visant à assurer une préparation et une organisation matérielle sans faille. « Les examens devront se dérouler dans les meilleures conditions » a-t-il répété aux chefs d’établissements présents, les enjoignant à être les plus efficaces possibles et en mobilisant l’ensemble des personnels de l’enseignement moyen et secondaire ainsi que les responsables pédagogiques et administratifs.

A noter que des commissions de supervision et de contrôle de l’organisation et du déroulement des épreuves du BAC et des équipes composées d’encadreurs pédagogiques et de responsables administratifs ont été désignées pour quadriller l’ensemble des centres d’examens sur toute l’étendue du territoire.Le ministre a profité de l’occasion pour redéfinir les rôles de chacun dans le dispositif, à savoir les chefs de centres d’examens, les chefs d’établissements, les membres du jury d’examen, les enseignants affectés à la surveillance des épreuves…Etc.

 Le ministre a donné des consignes claires et fermes sur la gestion de cette importante échéance scolaire qui devra être réussie. Cet examen qui implique des milliers de lycéens sanctionne trois années d’enseignement  secondaire pour des milliers de lycéens.